Offre promotionnelle 2016

Petite introduction

Cela me trotte dans la tête depuis quelques temps. J’y pense. Je réfléchis beaucoup. Et j’ai finalement décidé de passer en Jérémy version 2.0.

 

Cher(e) ami(e)s, bonjour !

Depuis que j’ai commencé à faire de la photo, j’ai découvert une passion dévorante capable de combler mon besoin de perfectionnisme, qualité/défaut de ma personnalité, dans tout ce que j’entreprends (car il est bien évident que le perfectionnisme n’est pas qu’une qualité). Mais outre cela, c’est la possibilité de contenter mon besoin (viscéral ?) de créer, artistiquement parlant. Les années passants, j’ai compris que l’art m’avait toujours attiré. La plume, la musique, la peinture et la photographie, pour ne pas les citer.

 

Peut-on vivre de sa passion ?

Cette question me revient régulièrement en tête. Pendant longtemps, j’ai préféré l’écarter, jaugeant la situation précaire que représente le métier de photographe. Car avec les reflex entrée de gamme à la portée de beaucoup de portefeuille, la concurrence a explosé ces dernières années. Aujourd’hui, il est bien difficile de se faire une place, et j’irai jusqu’à dire : un nom.

Pour être tout à fait honnête avec vous, je pense sincèrement que le métier de photographe est en train de mourir. Les générations futures se contenteront sans doute de clichés « smartphone », ou de l’oncle Gilbert qui taquine un peu avec son reflex. Le nombre de photographes (pas toujours doués) disponibles suit une courbe exponentielle. Beaucoup de ces « faux tographes » bradent leur prix. Les clients ont alors la qualité qu’ils achètent…

Alors pendant longtemps, j’ai pesé le pour et le contre, choisissant la facilité : celui de vivre d’un travail alimentaire (s’apparentant à une lobotomie quotidienne) plutôt que de me « cogner à la vie » (c) Amélie Poulain.

C’est depuis quelques semaines que j’ai décidé de dire STOP. De prendre des risques. Au risque de me prendre un mur. Et d’ailleurs, puisque j’en suis à me confier, cette révolution intérieure s’étend à bien plus qu’un métier ou une passion. J’ai réellement décidé d’arrêter de dire ou faire des choses que je ne souhaite pas. Être libéré de toutes ces barrières qu’on s’impose dès le plus jeune âge a quelque chose de grisant. Vous devriez essayer…

 

La photographie pour moi ?

Une passion, je l’ai déjà dit. Mais j’ajouterais que ma réelle récompense est les sourires que cela procure lorsque je livre mes clichés. Il faut faire de la photographie ou tout autre art pour comprendre ce que représente un « client » satisfait. Car dans chaque photo, il y a un peu de moi, au même titre que dans chaque tableau, il y a un peu du peintre.

Ma démarche est réellement qualitative. Je n’ai, et n’aurais jamais, la démarche de livrer 50 clichés après une séance d’1h30. Parce que je ne souhaite pas bâcler mon travail tout simplement avec un post-traitement réalisé dans la précipitation. J’essaie modestement de faire en sorte que chaque cliché soit de bonne qualité, même si j’aspire à ne faire que de l’exceptionnel (mais je n’ai surtout pas la prétention d’affirmer que j’y parviens).

L’originalité et l’expression artistique sont mes crédos. C’est réellement la voie que je souhaite suivre, pour continuer à m’améliorer et proposer des prestations innovantes.

Et au delà de la démarche artistique qu’est la photo, si je vous raconte tout cela sur moi aujourd’hui, c’est aussi parce que ce qui m’intéresse ce n’est pas seulement prendre des photos de vous. Il s’agit avant tout d’un échange « humain » intéressant et j’éprouve beaucoup de satisfaction à tâcher de sublimer la beauté en chacun de nous. Au moins, me connaîtrez-vous davantage au terme de cet article, si vous prenez le temps de le lire.

 

L’offre promotionnelle 2016

C’est pour toutes ces raisons que j’ai décidé de mettre un terme à mon activité professionnelle actuelle pour enfin me lancer pleinement dans la photographie. Depuis de nombreuses années, cette activité n’a aucun sens pour moi. Je me suis trop souvent levé le matin avec la boule au ventre en me disant « est-ce réellement cela ta vie ? ».

Pendant trop longtemps je n’ai pas cherché à répondre à cette simple question. Aujourd’hui oui.

Ainsi, je me lance officiellement en tant que photographe. Rien que le fait de l’écrire est quelque chose de merveilleux. Et pour avoir une chance que cela marche, j’ai besoin de VOUS !

Voici donc l’offre promotionnelle : 20% de réduction, quelle que soit la prestation commandée en 2016.

 

Un partage et mille mercis !

Je n’ai pas la prétention de dire que je suis meilleur qu’un autre photographe, c’est à vous de juger mon travail selon votre ressenti (forcément subjectif), de jauger ma démarche que je vous ai livrée avec sincérité… Sachez en tout cas, que je mets tout mon cœur à l’ouvrage. Mais aussi talentueux que puisse être n’importe quel photographe, la concurrence étant telle, sans réseau, il est impossible d’en vivre.

Si vous pensez vraiment que mon travail le mérite, alors je ne vous remercierai jamais assez de partager cet article… par mail, sur Facebook, ou tout autre support que vous jugerez utile.

Ce dont j’ai réellement besoin à l’heure actuelle, c’est de bouche à oreille, que l’on parle de moi… afin que je puisse vendre des prestations (reportage de mariage, séance couple, naissance, etc…) pour espérer un jour en vivre modestement.

Et si vous avez pris le temps, ne serait-ce que d’avoir lu l’intégralité de cet article, je vous remercie également. Car il est long et j’ai sciemment choisi de ne pas le ponctuer de photos.

 

Avant de vous quitter…

Vous pouvez vous abonner à la newsletter, en haut à droite de cet article (si vous êtes sur PC) ou plus bas dans cette page (si vous êtes sur votre téléphone) pour ne rater aucun des futurs articles sur ce blog ! J’essaie d’écrire régulièrement pour exposer ma façon de travailler, donner les techniques que j’utilise, etc…

Vous avez des questions ? J’y répondrais avec grand plaisir 🙂

Amicalement,

Jérémy.