Un mariage avec moi…

Mon objectif numéro 1 : ne rien rater !

C’est votre jour ! Vous l’avez préparé pendant une longue année, avez réfléchi à tous les petits détails pour faire en sorte que cette journée soit ponctuée de magie, de sourires, et d’éclats de rire.

Tout comme Stéph et Alexis, vous m’avez choisi comme photographe pour capturer chacun de ces moments… Et bien… je ne vous décevrai pas !

 

Mon leitmotiv : soigner les détails

Malheureusement, sur un reportage mariage à la fin duquel 250 à 300 photos traitées seront livrées, il n’est pas possible pour moi de consacrer, sur chaque cliché, une heure de post-traitement. L’investissement en temps serait bien trop important, et serait répercuté en terme d’investissement financier pour vous.

En revanche, je fais tout ce que je peux pour sublimer chaque photo en y consacrant un peu de temps, car s’il y a bien une chose pour laquelle vous pouvez avoir une certitude, c’est que jamais je ne livrerai une photo :

  • dont je ne suis pas satisfait à titre personnel
  • non traitée (ou qu’on appelle aussi « brute de capteur »)

Je m’impose ainsi la rigueur suivante, sur chaque cliché :

  • Corriger le cadrage et parfois redresser la photo (je ne bois pas d’alcool pendant votre cérémonie, mais dès fois, il se peut qu’elle penche un peu… il me faut redresser tout ça !)
  • Adapter la luminosité : zone d’ombre ou haute lumière seront ajustées pour rendre la photo plus équilibrée
  • Travailler sur le contraste pour donner de la force et du cachet au cliché
  • Corriger, si nécessaire, la colorimétrie (pour rendre la photo plus « chaude » si le mariage par exemple, et je ne le vous souhaite pas, a été réalisé dans des conditions climatiques plutôt « froides » (ciel couvert))
  • Désaturer la photo, parfois, c’est-à-dire, enlever les couleurs. Oui, vous avez compris, cela veut dire livrer une photo en noir et blanc ;-). En effet, parfois, la couleur n’apporte rien au cliché et la photographie privée de ses couleurs prend une toute autre dimension.

Sur les clichés qui sont pour moi les pépites du mariage, j’irai plus loin : suppression d’un élément parasite, modification complète de l’atmosphère… et c’est là où je peux m’approcher de l’heure de post-traitement pour une seule photo ;).

Plutôt que de longs discours, je vous propose de découvrir trois avant/après… vous pourrez ainsi jouer au jeu des différences en déplaçant la petite réglette centrale.

Ci-dessus : gros travail sur la colorimétrie. Récupération de la texture de la robe et de l’ombrelle (trop lumineux sur la photo brute, comme souvent d’ailleurs avec une robe de mariée blanche). Mise en valeur des mariés (visages plus éclairés)

 

Ci-dessus : suppression de la chaise en bas à droite de la photo. Le fond (dans le flou d’arrière plan) était trop lumineux et attirait le regard. Mise en valeur des mariés. Modification de la colorimétrie de la photo selon « mon style » 😉

 

Ci-dessus : retournement par magie du bouquet (ahahah… en fait, on a commencé à faire des photos de dos, j’avais demandé au marié de tenir le bouquet à l’envers pour que je le vois bien… et sur le chemin retour, j’ai zappé de demander de retourner le bouquet en question. Pas grave, j’ai récupéré le bouquet sur les photos « de dos »). Gros travail sur la colorimétrie avec une tonalité beaucoup plus chaude, ajout d’un halo en haut à gauche. Désaturation sur l’ombrelle qui tirait ici vers le bleu au lieu du blanc attendu.

Comme vous pouvez le voir sur ces trois exemples, je prends vraiment le temps qu’il faut pour sublimer chaque cliché. Tous les photographes n’ont pas cette démarche 😉

 

Mais la technique ne fait pas tout. Ce qui prime, c’est l’émotion !

Une photo techniquement réussie n’est pas suffisante pour que je sois « satisfait ». Ce qui m’anime plus que tout, c’est de capter l’émotion qui passera sur les visages, qu’elle soit joyeuse, touchante, pleine de sensibilité. J’aime quand les photos racontent une histoire, quand on ressent les sentiments entre les acteurs d’un beau cliché.

C’est réellement mon travail de capturer tous ces instants et soyez assurés que je serai sur le qui-vive 🙂

 

Des photos traditionnelles, oui…

Bien entendu, je garderai de jolies photos traditionnelles de l’événement : des préparatifs, aux cérémonies, jusqu’au repas, si vous avez choisi une formule couvrant l’intégralité de votre mariage.

 

… mais l’originalité aussi, j’aime !

Piéger les moments cocasses ou réaliser des mises en scènes originales… comptez sur moi !

Nous pouvons aussi prévoir un studio photo pendant la soirée. Les invités pourront ainsi se grimer et faire des bêtises. Mine de rien, si la majorité des gens n’aiment pas être pris en photo, cela passe beaucoup mieux lorsqu’il s’agit de faire le pitre. Et cela vous assure une animation supplémentaire durant votre mariage.

 

Et si on parlait de la rencontre ?

Le marié qui découvre la mariée devant la mairie alors qu’elle sort de la voiture… c’est ce que l’on fait traditionnellement. Le marié se rappellera de ce moment où il voit sortir sa future femme dans sa jolie robe. Mais l’instant ne dure qu’une seconde.

J’ai une approche différente : allonger un maximum ce bon moment, afin de créer des souvenirs qui jamais ne seront oubliés. Je propose en effet que les mariés se découvrent avant la mairie, dans un bel endroit, et que ce moment soit leur moment. Un instant rien qu’à eux, empli d’émotion, où le marié de dos entend sa belle approcher à pas de velours. Je lui interdis alors de se retourner, prolongeant le suspens, jusqu’à la libération. Cela amène des clichés plein d’émotion et je capture vraiment LE moment où, se retournant, les yeux plein d’émotion, le marié découvre la femme de sa vie apprêtée pour ce jour unique.

J’aime proposer cette possibilité, car finalement, c’est vraiment le moment de la journée où le marié sera l’acteur principal. Il est vrai que lors d’un mariage, on retient plus facilement la magnifique robe de la mariée, tous les regards sont focalisés sur elle. Avec ce petit aparté dans la journée, c’est bien le marié qui est à l’honneur.

Un exemple… et bien retournons voir ce qui s’est passé pendant le mariage de Stéph & Alexis :

 

Pour aller plus loin…

Il est tout a fait possible que nous fassions :

  • Avant le mariage : une séance engagement ou cocooning. Une séance idéal pour se mettre en confiance devant mon réflex (avant le grand jour). Cela procure également de chouettes photos qui pourront être utilisées sur vos cartons d’invitation par exemple. A titre d’exemple, Stéph, lorsque je l’ai rencontré m’a dit « Je n’aime pas être pris en photo, je ne suis pas photogénique ». Je crois que c’est la phrase que j’entends le plus de mes clients ;). Ma réponse, avec un sourire : « on verra ça… ». Résultat : une Stéph un peu sur la défensive au début de la séance engagement… que j’arrive petit à petit à décoincer. Viens le moment de la livraison des photos et des grands mercis de Stéph par téléphone qui finalement se trouve pas trop mal ! 😉
    Le jour du mariage, elle était complètement différente : nous avions déjà fait une séance ensemble. Elle connaissait le résultat. Elle savait aussi que je suis quelqu’un qui met à l’aise (humour à deux balles, bonjour !). Elle n’était plus du tout complexée à l’idée d’être prise en photo.
  • Après le mariage : une séance « day after » ou cocooning (pour ces deux options, il s’agit de remettre la robe/costume quelques jours/semaines après le mariage, pour une nouvelle séance), voire « trash the dress » (traduit par « détruit la robe », c’est à dire remettre la robe de mariée, et toutes les situations sont possibles, comme par exemple se baigner dans la mer puis se rouler dans le sable)

Stéph et Alexis ont fait une séance « Engagement » avant leur mariage. Nous étudions ensemble comment mettre en place une séance « day after » ou « cocooning » dans les semaines à venir (l’article sera mis à jour).

Quelques photos de la séance engagement :

 

« Tu fais de belles photos, mais nous on cherche THE photographe »

C’est moi ! (dit-il en levant la main et en se montrant du doigt).

Clairement, mon désir le plus cher et ma « vraie » rémunération, c’est votre satisfaction (euh non, ça veut pas dire que je bosse gratos :P). Ce n’est pas des paroles en l’air. C’est super important pour moi de vous voir sourire quand je vous montre les photos ou lorsque, quelques semaines plus tard, je viendrai vous apporter votre livre de mariage (je travaille avec un prestataire qui fait des livres photos extraordinaires… j’écrirais un article à ce sujet un de ces quatre). Je suis très perfectionniste, et une satisfaction client en demi-teinte serait un échec pour moi (ouf, c’est jamais arrivé :D).

Si vous voulez des photos un peu déjantées, je dis présent également. En fait, je m’éclaterais autant que vous à faire ce genre de photos qui sortent de l’ordinaire. Toutes les idées que vous aurez, j’en tiendrai compte pour essayer de faire quelque chose de bien (bon, toutes les idées ne sont pas toujours de « bonnes » idées quand même).

Par ailleurs, j’essaierai toujours de trouver une solution et rebondir en cas de pépin. Pour ne vous citer que le mariage de Stéph et Alexis, nous avons connu quelques déconvenues :

  • Le lieu de la séance « rencontre » était fermé (barrières et agent de sécurité) à cause de la planification d’un triathlon ce jour-là ! Impossible de l’anticiper, j’étais allé sur place la veille du mariage, aucune pancarte ! Glurrrps ! Et bien ce n’était pas grave, car nous avions prévu un lieu de repli « au cas où ». Ni une ni deux, nous y sommes allés, sans perdre trop de temps sur le planning chronométré du mariage et nous avons fait de jolies photos (à vous de me dire, elles sont au-dessus)
  • Les mariés ne souriaient pas vraiment au début des photos de couple (pendant le mariage) pour des raisons « familiales » qui les regarde bien entendu. Ils étaient là physiquement, mais pas vraiment « avec moi ». J’ai tout de suite vu que les photos ne seraient pas aussi jolies qu’elles devraient. J’ai trouvé les mots justes (je crois) pour leur faire comprendre que c’est « LEUR » moment et qu’ils doivent oublier ce qui se passe « à côté ». Quelques blagounettes aussi. Et bien, je vous assure que 20mn plus tard, à la fin de cette session couple, ils avaient retrouvé le sourire. Cet intermède dans leur journée marathon leur a fait beaucoup de bien et les clichés produits leur ont beaucoup plu 😉

 

Quelques conseils ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous envisagez de vous marier… ou peut-être est-ce l’un de vos amis… voire… tout simplement parce que vous vous accordez une pause pendant votre boulot (bravo ! :P).

Que vous me choisissez ou non pour couvrir votre reportage mariage, j’ai trois conseils à vous donner pour bien choisir votre photographe :

  1. Choisir quelqu’un avec qui le feeling passe : c’est la raison pour laquelle je fais toujours des entretiens. Sans un bon feeling, nous ne pourrons faire du beau travail. Mon but, à la fin de ma prestation, c’est que vous me considériez comme un ami et qu’on se revoit à l’occasion pour aller boire un ptit verre 😉
  2. Choisir quelqu’un dont vous aimez le style : c’est une banalité, vous allez me dire. Mais pour aller plus loin, cela veut dire également que vous me faites confiance et me laissez imprimer « mon style » à vos photos de mariage. En outre, cela signifie également que je ne copierai jamais le style d’un autre : « On aime le style du photographe xxx, on aimerait les mêmes pour notre mariage ». Non, je ne peux pas faire ça. Le style que j’ai développé au fil des années est avant tout une sensibilité qui m’est propre. Je ne peux pas plagier le travail d’un autre, au même titre que ça ne m’intéresserait pas. J’aurais l’impression d’être « bridé » artistiquement parlant, de ne pas pouvoir m’exprimer.
  3. Choisir quelqu’un de passionné : un passionné travaillera avant tout pour lui, et non pour vous. C’est bête à dire, mais c’est vrai. Il mettra tout son cœur pour sublimer les photos afin d’avoir d’encore plus jolies photos à montrer dans son book et c’est tant mieux pour vous ! Vous l’aurez compris : je suis passionné par la photo et je ne suis pas du tout le type de photographe blasé par son taf, qui enchaîne les prestas sans même s’intéresser au plus important : VOUS !

Gardez bien ces trois conseils en tête lorsque vous démarcherez des photographes et rappelez-vous bien ceci : une fois que le bon repas de mariage sera consommé, que les décorations seront enlevées, il ne restera de votre mariage, outre vos beaux souvenirs… que les clichés livrés. Choisir le meilleur photographe qui aura compris votre fonctionnement, vos attentes et y accorder un budget raisonnable est selon moi essentiel.

Oh et puis vu qu’on y est, dernier conseil bande de veinards : un photographe qui vous dit fièrement : « moi, je livre 2000 photos ! ». Fuyez ! Il privilégiera la quantité à la qualité, ses photos, si elles sont traitées (franchement je doute), le sont « en masse ». Il n’a aucune démarche artistique. Et le plus « drôle » : ces photographes ne sont pas forcément « bon marché ».

A titre d’exemple, pour un reportage de 12h, je m’engage à livrer environ 250 photos (parce qu’il fallait vraiment donner un nombre). Mais clairement, si au final, il y a 300 photos que je trouve qualitatives, je traiterai les 300 photos. Par contre, il n’y en aura jamais 1000 ou 2000, ça je peux vous l’assurer. Quel serait l’intérêt d’ailleurs, si ce n’est noyer les jolis clichés dans la multitude de ceux qui sont « moyens » (voire « pas terribles ») ? Ma démarche, vous l’aurez compris, est avant tout qualitative. Je suis bien trop perfectionniste pour accepter l’idée que je rende un travail « moyen » 😉

 

Allez encore quelques photos pour finir de vous convaincre ?

 

Vous vous mariez prochainement ?

Alors contactez-moi vite pour que nous convenions d’un entretien afin que je vous présente (en plus de cet article) ma façon de travailler et surtout… réserver la date ! Les week-end partent vite à la belle saison !

Ca se passe ici :

Formulaire de contact

Je ne donne aucun tarif par mail ou téléphone avant que l’on se soit rencontré, car ça ne m’intéresse pas d’être dans un simple comparatif de prix avec la concurrence (je ne serai pas le moins cher… tout comme je ne serai pas le plus cher). Ce qui m’intéresse, c’est que vous aimiez mon style et avait compris que je mise avant tout sur la qualité (des photos, du livre livré, etc…). En somme, que la photo a une importance pour vous…

Des « photographes » à 300€ pour la journée de travail, il s’en trouve facilement sur leboncoin ;). Mais puisque là encore il faut donner un chiffre, ma plus petite formule débute à 840€.

 

Plus d’information sur votre mariage, c’est ici !

 

A très vite !

Merci de m’avoir lu ! Avant de vous quitter… je vous rappelle que vous pouvez vous abonner à la newsletter, en haut à droite de cet article (si vous êtes sur PC) ou plus bas dans cette page (si vous êtes sur votre téléphone) pour ne rater aucun des futurs articles sur ce blog !

Et bien entendu, n’hésitez pas à partager cet article ou simplement le commenter, pour donner votre avis, ou poser des questions ! J’y répondrais avec plaisir 🙂

Pour aller plus loin, plein d’autres articles sympas, à découvrir ou redécouvrir sur mon blog :

Je termine l’article par ce petit rayon de soleil, capturé à la volée lors d’un précédent mariage à la basilique Saint Sernin (Toulouse).